Lyrics-Copy

Lésion-mouche

by Anatomie Bousculaire


[Elle crie, elle vit, elle prend, elle mange]
[Elle prie, s´arrange puis recommence]

C´est la parade des mutantes, ELLES
Buccales absurdes et sourdes
Nos langues coulées s´étirent, ELLES
Saisissent vos anneaux-fourches

Structurer l´évidence, carnage et ruissellement
Germes lisières
Aliénation, je m´égare dans les grincements solides de leur gangrène

L´abdomen froissé, enseveli, passe-muraille
Mémorise nos rages au fond de chaque entaille

[Elle crie, elle vit, elle prend, elle mange]
[Elle prie, s´arrange puis recommence]

C´était à fendre la foule, à féconder les cieux
Féerique paresseuse, ELLE
C´était à croire que l´on peut, elle chahutait les dieux,
Douce fêlure animale, ELLE

C´est la parade des mutantes, ELLES
Buccales absurdes et sourdes
Nos ventres athées se détachent, ELLES
Méprisent vos lésions-mouche

Délivrées de l´apparence, réinventant les corps
Libre matière
Aliénation je m´isole dans l´héritage candide de vos œillères

L´abdomen s´échappe au rythme des rafales
Réfutant l´immobile patience de nos sages

[Elle crie, elle vit, elle prend, elle mange]
[Elle prie, s´arrange puis recommence]

C´était à mordre la foule, à fissurer les cieux,
Féerique paresseuse, ELLE
C´était à croire que l´on peut, elle enchantait les dieux,
Douce fêlure animale, ELLE

Elle crie, elle vit, elle prend, elle mange. Elle prie, s´arrange puis recommence
Elle crie, elle vit, elle prend, elle mange. Elle prie, s´arrange puis recommence
Elle crie, elle vit, elle prend, elle mange. Elle prie, s´arrange puis recommence

Elle crie, elle vide, elle passe encore, me raviver sans trop d´efforts
Elle crie





 

Random :
© 2016 Lyrics-Copy .com