Lyrics-Copy

À la glacière

by Aristide Bruant


C´était l´pus beau, c´était l´pus gros,
Comm´ qui dirait l´Emp´reur des dos,
I´ gouvernait à la barrière,
A la Glacière.

Son pèr´, qu´est mort à soixante ans,
L´avait r´levée aussi dans l´temps;
Sa mère avait été daufière,
A la Glacière.

Lui, quand il était tout petit,
I´ f´sait des galipet´s dans l´lit
D´la Bièv´ qu´est eun´joli´ rivière,
A la Glacière.

Plus tard i´ conduisit les veaux,
Après i´ fit trotter les ch´vaux,
En s´agrippant à leur crinière,
A la Glacière.

Quand i´ fallait r´cevoir un gnon,
Ou bouffer l´nez d´un maquignon
Il était jamais en arrière,
A la Glacière.

I´ racontait, avec orgueil,
Qu´i s´avait fait crever un œil,
Un soir, au coin d´eun´pissotière,
A la Glacière.

I´ parlait aussi d´un marron...
D´eun´nuit qu´on y avait sonné l´front,
Ca y avait r´tourné la caf´tière,
A la Glacière.

I´ vient d´tomber comme un César,
Comme un princ´ du sang, comme un czar,
On l´a crevé la s´main´ dernière,
A la Glacière.

C´est pas un gros, c´est un p´tit mac
Qui y a mis d´l´air dans l´estomac,
En y faisant eun´boutonnière,
A la Glacière.

C´était l´pus beau, c´était l´pus gros,
Comm´ qui dirait l´Emp´reur des dos,
I´ gouvernait à la barrière,
A la Glacière.





 

Random :
© 2016 Lyrics-Copy .com