Lyrics-Copy

Yakafokon

by Babylon Circus


J´ai pas grand chose à dire, pas spécialement envie de me taire,
Alors je vomis un flot de causeries, en insultant la terre entière.
Peu m´importe le sujet, j´n´ai pas vraiment d´opinion,
Le dernier à avoir parlé recevra mon approbation!

" Dans toutes les soirées il rabâche ses souvenirs
Y en a toujours pour gober ses logorrhées, sans le moindre soupir! "
C´est ceux-ci que j´préfère, ils ne me coupent jamais la parole,
Je peux dire n´importe quelle connerie : à coup sûr ils rigolent!

Aïe!Aïe!Aïe! Quelle panique! Ça y est il parle politique
Bientôt l´heure du pamphlet dérisoire sur les curés et sur les flics!

J´ai des idées sur tout, mais surtout des idées!
Un appel à la rébellion résonne du fond du canapé!
Par le pouvoir du Picon, il est de nouveau inspiré,
Il demande de la feuille, il va bientôt s´exprimer :
L´avenir, le passé, de gens heureux, de mal-aimés;
Est-ce en pissant sur les murs que Babylon va trembler?

Un jour on va tout détruire! Ouais on va tout casser!
Et pour reconstruire? On n’aura qu´à improviser!
Ce soir on pourra pas agir, c´est à peine un peu trop tard!
Et pour ce qui est de réfléchir? J´sais pas, j´suis pas programmé pour...

Fokon s´unisse un peu!
Yaka s´organiser...
Fokon tire notre épingle du jeu!
Yaka tout faire péter!
Fokon passe à l´action!
Yaka détrôner les vieux!
Fokon finisse la chanson!
Yaka dire que le faire c´est mieux!!!





 

Random :
© 2016 Lyrics-Copy .com