Lyrics-Copy

Cola maya

by BB Brunes


Un silence et puis, sans excuse,
Le jukebox se met à ronfler
Un vieux tube, pendant que tu abuses
D´un jus dangereusement serré
Là contre ton corps
Je me sens presque mort
Je peine presque à finir mon whisky collé à Maya
Et si je fume, c´est pour tes beaux yeux irrités
Et si je hurle, c´est pour que tu viennes me chercher
Car c´est là, contre ton corps
Que je me sens le plus mort
Mais on ne vit qu´une fois alors, tue-moi

Sans esclandre et puis sans excuse
Elle m´a bandé les yeux fermés
Il n´y a plus rien qui ne m´amuse
Que ma muse et la retrouver
Et je comprends alors, avalant mes remords
Que tu n´ seras plus qu´un parfum, qu´une voix, qu´une trace, hélas
Et si je m´use c´est pour que tu viennes me chercher
Et si j´abuse, peine perdue pour te faire craquer
C´est que c´est là, contre ton corps
Que je me sens le plus mort
Mais on ne vit qu´une fois alors, tue-moi

Devant ton portail je ne saurai me reprendre
Oh, si tu avais su, si tu avais pu comprendre
Les regards m´assaillent, je ne veux plus jamais les croiser, croiser
Viens là, ton chandail ne tiendra pas une seconde
Oh, tu sais, je sais bien des kilomètres d´hommes à la ronde
Pour te tenir par la taille, je ne te laisserai pas les trouver, les bander, et jouer

Et si je fume, c´est pour tes beaux yeux irrités
Et si je hurle, c´est pour que tu viennes me chercher
Et si je hurle





 

Random :
© 2016 Lyrics-Copy .com