Lyrics-Copy

On ne choisit pas sa famille

by Brasco


Brasco: des fois la vie que l´on crée est mieux que la vraie, quand les parents se séparent les enfants font les frais.
t´a beau avoir tout l´or du monde mais rien sans la famille.
t´aura personne sur qui compter si tu te retrouve en faillite, demande à oxmo, ce qu´est un enfant seul j´tassure t´a pas saisi enlève la mer de la côte d´azur.
beaucoup de gosses grandissent avec peu d´éducation, les parents son souvent absents et les p´tits tombe dans le visse.
de l´orphelin au p´tits soldats qui braquent son âme, j´me dit qu´on se rends pas compte de la chance qu´on a.
les miens sont loin de moi, j´évite les embrouilles inutiles
j´en profite au maximum quand je l´ai au bout du fil les histoires de famille j´en ai vu tellement.
sa part de la naissance jusqu´à l´enterrement, sa fini jamais, des familles qui s´entre-tuent, des familles qui se détruisent des gamins mal encadrés pendant que les parents se plissent.

refrain(isleym):

j´n´ai pas de remords
(pas de remords)
j´fais abstraction à ma haine
je l´ai dans mes gênes
(dans mes gênes)
même si la peine frappe à sa porte
elle reste invincible
aussi fragile qu´un sourire
on ne choisit pas sa famille

isleym :elle, voilà un thème bien réfléchie, je sais sur qui compter, au cas ou mon genoux fléchie
elle sera la première présente si l´un de tes appels au secours se faisait entendre.
elle calme les meurs et les esprits, toujours là à apaiser toutes ces douleurs qui assassine.
et qu ´elle soit de cœur ou de sang, elle passe avant tout le monde, elle reste la plus importante.
et des prises de tête y´en a et il y´en aura encore, plutôt dans la tête c´est qu´elle est unique en son genre, certains aimerai pouvoir changer de famille.
parce-que c´est seulement si avance en disant dieu merci, et des prises de tête y´en a et il y´en aura encore, mets toi dans ta tête que ta famille vaut de l´or!
( ta famille vaut de l´or )
( la famille vaut de l´or )

refrain(isleym):

j´n´ai pas de remords
(pas de remords)
j´fais abstraction à ma haine
je l´ai dans mes gênes
(dans mes gênes)
même si la peine frappe à sa porte
elle reste invincible
aussi fragile qu´un sourire
on ne choisit pas sa famille

brasco : la famille me soutient, elle est la pour me réconforter. devenue un vagabond la rue a voulu m´adopter. j´ai pas choisi ma famille, le quartier, les tensions, j´ai pas choisi mes amis la moitié en détention, le petit frère qui fugue essaye de fuir la maltraitance.
violence conjugale, mauvaise crise d´adolescence, si t´es un cas spécial construit ta propre famille.
tu verra tu pourra lui faire confiance, elle t´aidera, elle t´aimera...

refrain(isleym):

j´n´ai pas de remords
(pas de remords)
j´fais abstraction à ma haine
je l´ai dans mes gênes
(dans mes gênes)
même si la peine frappe à sa porte
elle reste invincible
aussi fragile qu´un sourire
brasco,isleym

on ne choisi pas sa famille





 

Random :
© 2016 Lyrics-Copy .com