Lyrics-Copy

La fête continue

by Édith Piaf


La fête bat son plein, musique et manèges,
Nougats, carabines, voyantes, femmes nues.
Du matin au soir, c´est un long cortège :
Chansons, balançoires, la fête continue...

A l´étage en-dessous, ´y a des gosses qui braillent.
Le père est malade, la mère est partie.
Il fout des taloches à toute la marmaille
Mais le bruit d´ la fête couvre tous leurs cris.
Au-dessus, deux jeunes gens. Faut voir comme ils s´aiment,
Oui, mais leurs parents ne veulent rien savoir.
Ils ont décidé qu´ils s´aimeraient quand même
Et qu´ils se tueraient... et c´est pour ce soir...

La fête bat son plein, musique et manèges,
Nougats, carabines, voyantes, femmes nues.
Du matin au soir, c´est un long cortège :
Chansons, balançoires, la fête continue...

Plus haut, c´est une veuve. Plus rien n´ l´intéresse.
Elle n´avait qu´un fils, c´était toute sa vie
Il a disparu, emportant la caisse.
Depuis ce temps-là, elle pleure jour et nuit.
Le petit garçon qui sort de l´école
A eu un zéro, il sera puni
Et dimanche prochain, c´est ça qui l´ désole,
Au lieu de la fête, il restera chez lui.

La fête bat son plein, musique et manèges,
Nougats, carabines, voyantes, femmes nues.
Du matin au soir, c´est un long cortège :
Chansons, balançoires, la fête continue...

En face les p´tits vieux qui sont bien aimables
Ont perdu leur fille depuis vingt-cinq ans.
Ils n´ont qu´une marotte : faire tourner les tables.
Esprit, es-tu là?... Et ils sont contents...
Et moi comme tout le monde, j´assiste à ces drames
Mais je ferme les yeux, j´ pense à mon bonheur.
Nous nous sommes donnés tout deux corps et âme.
On est trop heureux pour avoir du cœur...

La fête bat son plein, musique et manèges,
Baisers, carabines, "Je t´aime", femme nues.
Du matin au soir, c´est un long cortège :
Amour, balançoires, la fête continue...





 

Random :
© 2016 Lyrics-Copy .com