Lyrics-Copy

Mère battue

by Jaws


Couplet 1 :
Ca se passe sous tes yeux, c´est clair c´est dur à vivre.
Toi tes tipeu, tu te mets entre les deux et tu fais pas le crari.
La douleur que tu ressens plus forte que celle d´une carrie.
Chaque coups, chaque giclées de sang te cicatrisent à vie.
Sa part de n´importe quoi d´un manque d´argent, d´un manque d´alcool.
Sa surgit n´importe quand, qu´il soit à jeun ou sous alcool.
Papa je t´aime pourquoi tu tapes sur mama?
Pourquoi t´as la haine, j´aimerais tant que tu lui tendes la main.
Nan toi tu fermes les points, t´es ferme et point.
Sache que t´ouvres mes plaids je voulais que tu fermes mes peurs.
Sa devient dur de détester l´auteur de la moitié de ta vie.
Il fait du mal à celle que t´as tété, te demande pas ton avis.
Tu trouves ça hypocrite même dégueulasse de sa part.
Mama c´est pas ce qu´elle mérite, toi t´essayes d´être son rempart.
Tu fais pas le poids c´est sur t´assistes les scènes violentes.
T´es comme un point de suture.
Et tu souffres en chialant!

Refrain :
Mère battue sans raisons, pour un oui ou pour un non.
Chaque soir après l´école, peur de rentrer à la maison.
Papa bat maman sans raisons ça tue plus vite que du poison.
Et tu deviens mazo, ouais j´en deviens mazo.

Mère battue sans raisons, pour un oui ou pour un non.
Chaque soir après l´école, peur de rentrer à la maison.
Papa bat maman sans raisons ça tue plus vite que du poison.
Et j´en deviens mazo, ouais tu deviens mazo.

Couplet 2 :
Tout petit t´aimais les cachettes t´étais déjà peureux.
Tu sais plus où te mettre, dur à admettre, t´aimerais les voir heureux.
Car après tout tu l´aimes et il restera ton père.
Papa et maman assemblés restera ta plus belle paire.
A l´école tu restes discret t´as les valeurs familiales.
Tes pensées tu les séquestrais dans ton propre confessionnal.
Qu´est-ce tu t´en tapes des cours, maman se prend trop de coups.
Là tu commences à te demander si ton père à des couilles.
Solitaire né, j´acquière ma maturité vite.
Ouais je me rappelle de la misère quand le frigidaire était vide.
Personne était àl, j´étais mino je pouvais rien faire.
Je me sentais coupable, ma´ me disait que j´avais rien fait.
Elle voulait juste me rassurer, j´avais la place de l´aîné.
12 décembre 90 restera le jour où je suis né.
Un jour je me marierais, jamais je taperais sur ma deuxième moitié.
Car j´oublierais jamais ce que papa fait à ma première moitié.

Refrain x2.





 

Random :
© 2016 Lyrics-Copy .com