Lyrics-Copy

À la santé de ceux qui restent

by Jean-Marie Vivier


Peu importe en quelle année
Ou en quel souvenir,
Il suffit que vous sachiez
Que je m´en allais mourir
M´en allais mourir en somme
De pied ferme et de plein gré,
Je m´en allais mourir comme
Le jour allait se coucher
Mais quand on a aimé la vie
Quand elle vous l´a bien rendu
On ne fait pas son dernier lit
Du premier canal venu,
On ne lui fait pas l´insulte
De mourir ad libitum
De partir comme un inculte
Sans boire un dernier coup de rhum

A la santé de ceux qui restent

Je me suis serré la main
Au canal Saint Martin
En plein milieu du mois d´août,
Je me tenais droit debout
Je voyais la mort en face
Je m´apprêtais à sauter
Lorsqu´une vague de crasse
Vient se briser à mes pieds,
Quand on a vécu sa vie
Proprement et jusqu´au bout
On n´va pas finir ainsi
Au fond d´un tuyau d´égout,
J´suis allé sur l´autre rive
Rechanter mon Te Deum
Me jeter à la dérive
Et boire un dernier coup de rhum

A la santé de ceux qui restent

Le coin n´était pas funeste
Mais le vent y était froid,
Prudent j´ai gardé ma veste
Et mon écharpe de soie
Puis dans un élan suprême
Comme j´allais me noyer,
Une fille sans problème
Vint me regarder baigner,
Quand on a fait du spectacle
A l´envers et à l´endroit
On voudrait bien sans obstacle
Faire le dernier pour soi,
J´ai voulu mes funérailles
Dans un certain décorum
J´ai attendu qu´elle s´en aille
Et j´ai bu un dernier coup de rhum

A la santé de ceux qui restent

Puis dans un dernier effort
J´ai levé les yeux
Pour voir une fois encore et la lune et les cieux
Mais la nuit était posthume
La lune n´y était pas,
Dans un mélange de brume
Le jour se levait déjà,
Quand on a vécu la nuit
On n´a jamais eu d´ sommeil
On n´ va mourir ainsi
En plein jour et au soleil,
J´ai réduit mes funérailles
Au plus strict minimum,
C´est la mort dans les entrailles
Qu´ j´ai bu un dernier coup d´ rhum

A la santé de ceux qui restent.





 

Random :
© 2016 Lyrics-Copy .com