Lyrics-Copy

A.a.

by Justin(e)


De ma naissance je ne garde qu´un doute sérieux
Et que reste-t-il d´un moi mort depuis déjà trop longtemps
Quand à elle, elle vient quand elle veut
Et me laisse en suspens, tornade désorganisante.
De ma naissance je ne garde qu´un doute sérieux
Et cette pensée qui m´abandonne à tous les degrés
Je contourne les lumières, je ne commerce avec personne
Et reste en deçà des mouvements.

De vous à moi, quelle joie de s´autodétruire
Quel plaisir de voir son corps décomposé jours après jours
Quelle joie de s´autodétruire
D´avoir à choisir entre l´explosion ou la paralysie
Quelle joie de s´autodétruire
De réduire à néant tout ce qui me sépare de moi
Quelle joie de s´autodétruire.

Il ne me reste qu´a donner du sens à l´irreprésentable
Accuser l´autre qui vient de vol, de mensonge et de viol.
J´ai beau fermer toutes les fenêtres
C´est par chaque trou qu´ils me pénètrent
Et de leurs voix obsédantes m´inondent de leurs injures.
Il ne me reste qu´a donner du sens à l´irreprésentable
Contenir dans un seul organe, le sexe, la mort et leurs femmes
Et faire intervenir enfin l´inconnu
Qui me dévore de son regard obsédant.

De vous à moi, quelle joie de tous vous détruire
Quel plaisir de voir des corps se décomposer tous les jours
Quelle joie de tous vous détruire
De vous obliger à choisir entre la corde et l´asphyxie
Quelle joie de tous vous détruire
De réduire à néant tout ce qui me sépare de vous
Quelle joie de tous vous détruire





 

Random :
© 2016 Lyrics-Copy .com