Lyrics-Copy

L'enfance

by L'AB2C


Et revoilà une femme abandonnée pour éduquer l´enfant, avec ce poids sur les épaules et sans la paix d´antan, ça traversait mon regard toujours innocent, elle est partie de la joie et là ça vire au sang. On m´baladait le cœur, il était chargé et puis j´ai dû la quitter pour habiter Schaerbeek, être placé chez mes grands parents des combattants, ils m´ont toujours soutenu pour que je monte la pente.
Et puis c´est qu´ils n´ont pas lâché la prise, j´avais les nerfs ils ont sût cravacher la crise et moi, j´me rappelle que j´étais là le corps attaché à la croix, j´avais l´esprit solide en étant fâché à la fois, fallait que tout le monde ait trouvé la sortie et moi j´allais savourer cet amour d´Aphrodite, c´est grâce à mes aïeux s´occupant de ma personne mais la famille se disperse et ça m´impressionne.
Je viens te balancer une route bourrée d´étape, je sais c´est pas la pire mais c´est entouré d´éclats, c´est pas qu´on m´aimait pas mais c´est vrai qu´on m´aidait pas, après regardez moi mais ça m´a mis dans quel état, c´est évident, malheureusement la vie te contrarie, on a beau l´analyser y´a pas de contrat type, ici, on s´est fait embaucher, applaudissez, on s´est fait niquer en beauté.
Et c´est qu´on a voulut bien faire et pour m´éviter la cata, beh là j´ai du changer d´école, y´avait pas de bac à sable, c´était pas catho mais l´école était catholique avec des amours cachés passé au platonique, on portait c´putain d´uniforme comme des moutons, c´est le genre d´uniforme qui te donne des boutons, puis, tout mes potes étais rester sur place, c´est des coups plus violent qu´au hockey sur glace. Baptisant avec des nouveaux potes calés, dans un bâtiment stricte c´était pas l´palais et puis on ne palpe pas les règles avec nos propre doigts, tu veux qu´on passe l´éponge et bien une autre fois, sans modération et plus que passionné, j´avais misé sur le sport et j´voyais pas l´sommet pourtant moi je faisais du foot à la récrée et les poteaux étaient dessiné à la craie.
Je viens te balancer une route bourrée d´étape, je sais c´est pas la pire mais c´est entouré d´éclats, c´est pas qu´on m´aimait pas mais c´est vrai qu´on m´aidait pas, après regardez moi mais ça m´a mis dans quel état, c´est évident, malheureusement la vie te contrarie, on a beau l´analyser y´a pas de contrat type, ici, on s´est fait embaucher, applaudissez, on s´est fait niquer en beauté.
Et en parlant du quartier c´était pas simple d´être le seul blanc pourtant y´avait peu de chance d´imposer ma gueule d´ange, il faut toujours de la force et puis même à plat ventre, j´ai pût riposter sans qu´on m´éclate la tempe. C´est la vérité que je vous jure de dire, et j´ai bien vu sur les têtes que c´était dur de rire, mais quand le ballon ricochet sur les murs de brique, c´est pour mes deux pieds en somme qu´on faisait plus de bruit, c´est vrai j´avais pas forcément le bras long, mais on s´en tape si t´en as dans ton pantalon, puis à l´école à cet âge la ben y avais des coups dure, j´avais 10 ans à peine, j´pensais que j´avais tout vu, j´aimais pas les maths et j´avais pas la bosse, j´étais qu´un gosse envoûté par la fée Carabosse, et puis ma mère petit à petit elle a refait sa vie, elle a tenu compte de ses tracas et de ses envies.
Je viens te balancer une route bourrée d´étape, je sais c´est pas la pire mais c´est entouré d´éclats, c´est pas qu´on m´aimait pas mais c´est vrai qu´on m´aidait pas, après regardez moi mais ça m´a mis dans quel état, c´est évident, malheureusement la vie te contrarie, on a beau l´analyser y´a pas de contrat type, ici, on s´est fait embaucher, applaudissez, on s´est fait niquer en beauté.





 

Random :
© 2016 Lyrics-Copy .com