Lyrics-Copy

Guérilla

by Maïdi Roth


Une nuit, ici ou bien ailleurs
Quand l´âme humaine est trop sensible
Je me demande autour de moi
Si même Dieu éspère encore le Paradis

On sent comme un manque d´oxygène
Tant de machines, quelle tragédie
Sommes-nous le juste écho de nous-même
Si même Dieu éspère encore le Paradis
Si même Dieu éspère encore le Paradis

Ref On se ment sur l´honneur
Doucement sans bonheur

Je cherche une idéale image
Dans mes cellules quelle guerilla
Mes insomnies sont anonymes
Et même Dieu éspère encore le Paradis

Personne n´aura le dernier mot
On renouvelle l´abscence humaine
C´est après tout sans importance
Si même Dieu éspère le Paradis
Si même Dieu éspère le Paradis

Ref On se ment sur l´honneur
Doucement sans bonheur





 

Random :
© 2016 Lyrics-Copy .com