Lyrics-Copy

Ma puberté

by Marcel Et Son Orchestre


A la puberté vers treize ans
Je devais prendre les devant
Pour assurer mes arrières
Et m´orienter dans une filière

Au regard de mon évaluation
J´voyais rétrécir l´horizon
L´avenir qu´on tissait pour moi
Était gai comme un ch´min d´croix

Circonspect j´ai écouté
Le gros conseiller face de prout
Disserter sur la conjoncture
Noircir le tableau des coups durs

Et au carrefours des métiers
J´ai fait une poussée d´acnée
Les trompettes de la renommée
Sont toujours ausssi mal embouchées

{Refrain:}
S´assurer s´assurer s´assurer pour plus tard
S´assurer pour plus tard c´était le grand devoir
S´assurer s´assurer s´assurer pour plus tard
S´assurer pour plus tard c´était le grand devoir

Comme j´étais plein d´idéaux
J´me voyais bien faire Zorro
Traquer le Jean-Pierre Gaillard
Et tout ces banquiers toquards
Sur ma fiche d´orientation
Voulant faire le fanfaron
J´notais charmeur de serpents
Dans un harem prés d´Abidjan
Artiste itinérant
Etre la fierté des parents
Que chacune de mes nuits
Attire le tout Paris
Finir couvert de dettes
Des bêtes plein la quéquette

{au Refrain}

Mais si mon gout d´la fantaisie
Faisait marrer la colonie
J´ai appris à mes dépends
Que le gonflant était gagnant
La plus grosse difficulté
Etait de savoir résister
Aux profs convaincus
Que pour moi c´était foutu

Je les vois encore essayer
On va te réorienter
Vers un avenir prometteur
Rempailleur d´ordinateurs
(Pas assez cher mon fils)

Les élèves qu´on applaudit
Sont les pious-pious tous gentils
Qui en bavent tant et tant mieux
Pour vite devenir des vieux
{au Refrain}

(Et depuis, je fais le métier de branleur)
(Ouais, ca manque pas un peu d´ouais)





 

Random :
© 2016 Lyrics-Copy .com