Lyrics-Copy

À la martinique

by Mayol


Y avait un négro
Tout jeune et déjà costaud
Qui venant de la Martinique
Entra comme chasseur
Chez une marchande de fleurs
Qu´avait une jolie boutique
Il eut comme vêtement
Un costume rouge éclatant
Elle lui dit :
C´est épatant
Ca t´ rend plus joli
Que l´ costume de ton pays
Le p´tit négro répondit

A la Martinique, Martinique, Martinique
C´est ça qu´est chic, c´est ça qu´est chic
Pas de veston, de col ni d´ pantalon
Simplement un tout petit caleçon
Y en a du plaisir, du plaisir, du plaisir
Jamais malade, jamais mourir
On ôte le caleçon pour dîner le soir
Et tout le monde est en noir

Au bout d´ quelques jours
Il avait l´ coeur plein d´amour
Pour sa patronne, mamzelle Blanche
N´ayant pas d´espoir
Il avait des idées noires
Qui lui causaient des nuits blanches
Tout en se moquant
Elle lui dit "Mets des gants blancs
D´mande ma main à mes parents
Puis, à la mairie
Tu deviendras mon mari"
Il dit : En v´là des chichis!

A la Martinique, Martinique, Martinique
C´est ça qu´est chic, c´est ça qu´est chic
Pas d´ gants blancs, de mairie ni d´ parents
Ti me plais, j´ te plais, t´y prends, j´ t´y prends
Y en a du plaisir, du plaisir, du plaisir
Jamais malade, jamais mourir
L´ soir, on s´embrasse sous les palmiers
Ça y est, on est mariés!

L´ négro malheureux
De plus en plus amoureux
Dit un jour à sa patronne
Moi beaucoup chagrin
Toujours attendre demain
Allons, dis-moi oui, mignonne
Elle lui dit : Grand fou
Faut d´abord gagner des sous
Une femme ça dépense beaucoup
Des robes, des manteaux,
Des bijoux, des grands chapeaux
Viens chez moi, répond l´ négro

A la Martinique, Martinique, Martinique
C´est ça qu´est chic, c´est ça qu´est chic
Les p´tites femmes se mettent simplement
Une feuille de bananier par devant
Y en a du plaisir, du plaisir, du plaisir
Jamais malade, jamais mourir
Et la feuille ça sert à rien du tout
On sait bien ce qu´y a en d´ssous

Le petit négro
Pour gagner des monacos
S´ mit à faire d´ la boxe anglaise
Souvent victorieux,
Dans les combats très sérieux
Il gagna bientôt d´ la braise
Devant tant d´ardeur
La petite marchande de fleurs
Finit par donner son cœur
Le mariage se fit
Dans le pays du mari
Et l´ soir des noces, il lui dit

A la Martinique, Martinique, Martinique
C´est ça qu´est chic, c´est ça qu´est chic
Moi acheter, car je suis connaisseur,
Du terrain pour devenir planteur
Y en a du plaisir, du plaisir, du plaisir
Elle répondit dans un soupir :
J´ vois déjà que tu feras sûrement
Un planteur épatant!





 

Random :
© 2016 Lyrics-Copy .com