Lyrics-Copy

Le chevalier des causes perdues

by Michel Fugain


Le chevalier des causes perdues
S´est arrêté un jour dans ma rue
Il était fait de larmes et de sang
Ce géant, sur un grand cheval blanc

Le chevalier des causes perdues
Nous a parlé d´un monde inconnu
Qu´il connaissait et qu´il appelait
L´amitié

Il nous a expliqué
Qu´il suffit d´un petit grain de sable
Pour dérégler la machine implacable
Et moi je rêvais d´être ce grain de sable
Qui enfanterait un monde formidable...

La ville entière s´était rassemblée
Pour le faire taire et pour le chasser
Ce trouble-fête ce sale étranger
Ce fumier qui chantait l´amitié

Je suis allé lui tendre les mains
J´en avais fait mon meilleur copain
Je lui ai dit toi qui parles bien
Parle encore.

Toi qui nous a montré
Qu´il suffit d´un petit grain de sable
Pour dérégler la machine implacable
Laisse pas tomber tu es ce grain de sable
Qui va enfanter un monde formidable...

Le chevalier des causes perdues
A disparu au coin de la rue
Si par malheur il ne revient plus
C´est foutu.





 

Random :
© 2016 Lyrics-Copy .com