Lyrics-Copy

L'année de la comète

by Nino Ferrer


L´année de la comète a commencé par un feu
Dans le ciel, Cap Kennedy.

Une comète,
Une navette,
Une planète un peu fragile,
Une espèce dominante habile,
Une espérance à peu près nulle
Pour l´An 2000.

Laisse-moi te raconter ce que disait un prophète
Qui vit l´étoile Absinthe.

A Tchernobyl
Tout est tranquille
Et sur la mer et sur les villes
Flotte une atmosphère immobile,
Peut-être riche en particules
Indélébiles.

" Hey Goldfinger, écoute
Arrête un peu ta machine
J´ai la tête comme un melon.
Arrête un peu ta sacrée machine
J´entends quelque chose qui ne tourne pas rond
Dans un de tes systèmes bidons.

Mais arrête... t´es con... mais freine... "

" Je ne peux pas la manette est coincée! "

Et puis le temps qui passe, et les traces de tout s´effacent,
Oublie Nostradamus.

A Tchernobyl
Tout est tranquille
Endors-toi sur tes deux oreilles
S´il y a quelque chose je te réveille,
Si je ne dis rien c´est que tout va bien
Comme dit le professeur Pellerin.

Et s´il arrivait un malheur
Il y a les unions de consommateurs.
Je n´ai pas peur, j´ai fait mon temps
Mais je regrette pour les enfants
Mais peut-être que tout ira bien
Qu´on aura des matins sereins
Dans un univers différent.
Moi, j´aimais bien celui d´avant
Avec des arbres et des jardins
De la musique faite à la main,
Et puis quelques ordinateurs
Commes domestiques, pas comme seigneurs.
Alors viens, oublions tout ça,
Nous ne sommes que de pauvres rats
Oublions tout, sauf la passion
Juste le temps d´une illusion
Comme disait Jacques le Magicien,
Viens mélanger ton corps au mien
Et si la comète est propice
Nous ferons des feux d´artifice
Et si la comète n´y est pour rien
Nous ferons comme veut le destin.





 

Random :
© 2016 Lyrics-Copy .com