Lyrics-Copy

Buffalo débile

by Renaud


En passant par les égouts juste devant ma maison
J´ai creusé un tunnel de dix-huit mètres de long
J´ai atterri dans la cave d´une laiterie parisienne
J´ai pris trois cents carambars, un kilo de madeleines
J´ai eu des crampes d´estomac au moins pendant trois s´maines
J´suis le roi des casseurs, j´suis le roi des braqueurs
Les journaux parlent pas d´moi et c´est ça qui m´écœure

J´ai volé une bagnole qu´était même pas à moi
J´voulais aller sur la côte, j´me suis r´trouvé sur le toit
Les quatre roues en l´air. Mon père m´a engueulé
Comme si c´était sa bagnole que j´y avais bousillé
D´ailleurs c´était la sienne, j´pouvais pas l´deviner
J´suis le roi des casse-tout j´suis le roi des filous
Les journaux parlent pas d´moi mais alors pas du tout

Avec un de mes copains on a voulu détourner
Un Boeing 707, on n´en a pas trouvé
A la porte d´Orléans y veulent pas s´arrêter
On est mal desservi dans c´quartier non de non
Alors j´ai détourné la conversation
J´suis le roi des pirates de l´air conditionné
Les journaux parlent pas d´moi mais ça va pas tarder

Un peu plus tard j´ai fait le hold-up du siècle
A grand coups de burin j´ai cassé un parcmètre
L´aubergine intrépide qui a voulu s´y opposer
J´ui ai dit des mots obscènes, elle s´est mise à pleurer
Y avait qu´trois francs cinquante dans la caisse fracturée
J´suis le roi des casseurs, j´suis le roi des braqueurs
Vous pouvez l´constater, j´l´ai déjà dit tout à l´heure

Si j´continue à faire des chansons dans c´genre-là
C´est pas demain la veille qu´les journaux parl´ront d´moi

Ni haine
Ni arme
Ni violence





 

Random :
© 2016 Lyrics-Copy .com