Lyrics-Copy

Carte postale à ma cousine qui habite au bord de la méditerranée

by Sanseverino


Je pense fort à toi ma cousine
En regardant le littoral
Tu es au chaud je t´imagine
Ca me remonte le moral
Ici le printemps c´est l´hiver
Tu es toujours la bienvenue
Il neige sur le primevères
Et les cerisiers sont tout nu

Si tu débarques en Normandie
Va pas t´épiler le maillot
Ici pas de minikini
Mais des moules et des bigorneaux

Sitôt arrivé à la mer
J´ai bien étalé ma serviette
Et puis après y´a rien à faire
Il fait trop froid pour faire trempette
Y´a pas un chat sur la falaise
Panorama une belle arnaque
Les gros nichons, les gros balèzes
Sont blindés dans leur anorak

Si tu débarques en Normandie
Va pas t´épiler les gambettes
Ici pas de minikini
Mais des moules et des pêcheurs en salopette

Moi qui voulais me rincer l´oeil
Des jolis seins sous le soleil
Sentir odeurs de monoï
Le sable entre les orteils
Deux mamies en bonnet d´bain
S´entraînent pour le jour de l´an
Comme un con j´ai même pas de pain
Pour exciter les grelots

Si tu débarques en Normandie
Va pas te tailler le minou
Ici pas de minikini
Mais les bottes jusqu´aux genoux

Moi qui croyaient mater des culs
Quasi méditerranéens
La Manche m´a beaucoup déçu
Les normandes sont des boudins
Salue pour moi les cerf-volants
Et les pédalos qui déboulent
Ici on porte des collants
Pour éviter la chair de poule

Je pense fort à toi ma cousine
en regardant le littoral
Tu es au chaud je t´imagine
Ca me remonte le moral
Passe le bonjour à tes copines
Dis leur que je viens cet été
Et que nous irons à la piscine
Si la mer est trop démontée

Surtout qu´elles se taillent le minou
Qu´elles s´épilent les gambettes
Et sortent le minikini
Je débarque de Normandie





 

Random :
© 2016 Lyrics-Copy .com