Lyrics-Copy

Le tango de l'ennui

by Sanseverino


Je mesure aujourd´hui combien favorisé
J´étais quand je travaillais chez P´tit Louis
A Billancourt-sur-Seine dans l´entreprise modèle
Je participais à l´expansion.
A 5 heures du matin, levé comme à l´aveugle
Se lever avaler son café
S´enfoncer dans le noir, prendre le bus d´assaut
Piétiner dans le métro c´était le pied.

Anastasie l´ennui m´anesthésie

S´engouffrer au vestiaire, cavaler pour pointer,
Enlever sa casquette devant le chef.
Faire tourner la machine, baigner toute la journée
Dans l´huile polluée, quelle santé!
Surtout ne pas parler et ne pas trop rêver,
C´est comme ça que les accidents arrivent
Et puis le soir venu, repartir dans l´autre sens,
Vers le même enthousiasmant voyage.

Anastasie l´ennui m´anesthésie

Heureusement, un jour, sur Pont-de-Sèvres-Montreuil,
Dans le bain de vapeur quotidien,
Dans la demi-conscience, au hasard d´un chaos,
J´ai senti dans mon dos tes deux seins.
Je me suis retourné, je t´ai bien regardée,
Et j´ai mis mes deux mains sur tes seins.
Tu m´a bien regardé et tu n´as pas bronché,
Bien mieux tu m´as souri et j´ai dit :

Anastasie l´ennui m´anesthésie

Tu t´appelais Ernestine ou peut-être Honorine
Mains moi je préfère Anastasie.
On a été chez toi, ça a duré des mois,
J´ai oublié d´aller chez P´tit Louis.
Qu´est ce qu´on peut voyager dans une petite carrée
On a été partout où c´est bon.
... Suite
Et puis un soir comme ça, pour éviter l´ennui
On décidé de se séparer.

Anastasie l´ennui m´anesthésie

La morale de ce tango, tout à fait utopique,
C´est que c´est pas interdit de rêver
C´est que si tous les prolos, au lieu d´aller pointer,
Décidaient un jour de s´arrêter,
Et d´aller prendre leur pied où c´que ça leur plairait
Ce serait bien moins polluant que l´ennui,
Y aurait plus de gars comme moi, comme j´étais autrefois
Qui se répétaient tout le temps pour tuer le temps :

Anastasie l´ennui m´anesthésie





 

Random :
© 2016 Lyrics-Copy .com