Lyrics-Copy

Nuit méditerranéenne

by Serge Rezvani


Ce dernier soir, la Lune était trop sereine
Je me souviens et ne me souviens pas
La nuit méditerranéenne
Me rendait rêveuse entre tes bras
Tu parlais si près de mes lèvres
Tu me parlais si bas, si bas
Que c´était comme une fièvre
Tout ton corps contre moi

La Lune était trop haute et trop blanche
Je me souviens et ne me souviens pas
Elle m´éclairait sous les branches
J´étais si nue entre tes bras
Tes lèvres tout contre mes lèvres
Faisaient de moi la proie
De baisers fous qui enfièvrent
Mettant mes sens aux abois

Par ces soirées trop féériques
Je me souviens et ne me souviens pas
La mer, ce miroir magique
Scintillait dans les pins plus bas
Tes paroles si douces, si sincères
Semblaient vraies dans ce contre-jour
Oui, c´était comme une prière
Qui me faisait croire à ton amour

Par ces soirées si érotiques
Je me souviens et ne me souviens pas
Avec tes faux airs romantiques
Tu jurais n´aimer que moi
Et bien que nos plaisirs soient nôtres
Et bien que tu sois mon amant
Je sais que c´est vers une autre
Que vont tes vrais serments

Ce dernier soir, n´en pouvant plus de peine
Je t´ai dit : Si tu ne m´aimes pas
Prends garde à toi car moi, je t´aime
Et ce couteau sera pour toi
Je suis une enfant de bohème
Ça, surtout, ne l´oublie pas
Ce couteau, c´est pour toi que j´aime
Et aucune autre ne t´aimera

La Lune était devenue si noire
Je me souviens et je ne me souviens pas
Je veux perdre ta mémoire
Mais ton souvenir ne me quitte pas
Cette lame, c´était pour les larmes
Que d´amour j´ai versées pour toi
Je t´ai perdu, trop grande est ma peine
Et je me suis perdue pour toi





 

Random :
© 2016 Lyrics-Copy .com